Accéder au contenu principal

Qui a tué Willy Wolf ?

Il est parfois étrange de voir comment la réalité rejoint la fiction. Lorsque j'avais écrit "Drapeau blanc", le second récit des Temps maudits, je m'étais documenté sur l'ancien pont transbordeur de Nantes. L'histoire se déroule au début du 20ème siècle. Joseph, un ancien légionnaire, tombe amoureux de Carmen, une trapéziste. Ils vont grimper la nuit sur le pont transbordeur. Ce sera le point culminant de l'histoire mais je n'en dis pas plus.



Or, il se trouve qu'en 1925, un certain Willy Wolf, ancien légionnaire lui-même et acrobate, va monter la nuit sur le pont transbordeur pour effectuer un saut périlleux. Il y aura un accident et son corps disparaîtra dans la Loire...



Cette tragédie a marqué les esprits à l'époque. De nombreuses cartes postales ont circulé, représentant Willy Wolf dans son habit d'acrobate à tête de mort (!).  Stéphane Pajot, écrivain, journaliste à Presse Océan et auteur de nombreux livres sur l'histoire de Nantes, recherche d'ailleurs d'autres cartes postales du fameux Willy (ou autres formes de témoignages). N'hésitez pas à contacter la rédaction !



Pour information, ce n'est pas le seul à avoir voulu sauter d'une architecture en fer. En 1912, un inventeur du nom de Reichelt a sauté de la Tour Eiffel avec un vêtement-parachute qui devait lui assurer de planer comme une chauve-souris. Le résultat, malheureusement, n'a pas été très différent de celui de Willy Wolf.



Si vous voulez savoir ce que fabriquait Joseph sur le pont transbordeur en pleine nuit, et ce qu'il advint de lui, il ne vous reste plus qu'à commander Les Temps maudits ou à l'acheter en librairie (notamment disponible chez Durance, Coiffard, L'Atalante, Vent d'Ouest, à la librairie du Lieu Unique à Nantes, à l'Espace culturel Atout Sud à Rezé, à la librairie L'Encre Bleue à Pornic, au café-librairie L'Equipage à Bouaye, etc.).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Toute toute première fois (à la radio)

Mon premier entretien radiophonique a été diffusé samedi matin sur Alternantes FM. Animée par Daniel Raphalen, l'émission "Bouquins en Bretagne" permet de découvrir des auteurs régionaux. L'animateur s'appuie en général sur les dernières parutions, mais des thèmes plus larges sont parfois abordés, comme l'édition. Les auteurs sont souvent deux ou trois à être invités, ce qui permet de belles rencontres comme celle que j'ai pu faire. J'étais en effet en compagnie de Rémi Devallière, un auteur de romans policiers qui se déroulent dans les années 90 et, pour la plupart, dans différentes villes de la côte bretonne (sauf un à Paris).

Pour écouter le postcast :
https://www.alternantesfm.net/emissions/bouquins-bretagne-invites-remi-devalliere-danny-mienski/
J'interviens dans la seconde partie, après la pause musicale, à 35:25, mais je vous incite à écouter Rémi Devallière, la façon dont il parle de son ancien métier (médecin, y compris dans l'humanit…

Quelques pensées pour 2018

2018 vient de pointer le bout de son museau, la bête est petite mais elle ne demande qu'à grossir. Bientôt, elle dévorera l'année entière, comme un gigantesque fromage. Bien malin le renard qui réussira à lui en reprendre un morceau.

Pourtant, réjouissons-nous. Le monde est vieux, la banquise fond, le Glyphosate sera encore commercialisé cinq ans en Europe, mais aujourd'hui, oui, aujourd'hui et chaque jour qui suit, nous sommes une année plus jeunes que l'année prochaine !
Le monde est vieux, mais ses enfants sont jeunes.
Un moratoire vient d'être voté pour empêcher la pêche en Antarctique et permettre aux espèces animales de s'y reproduire, en aviez-vous entendu parlé ? Les bonnes nouvelles existent, il suffit de les chercher.
Mieux encore : les bonnes nouvelles existent, il suffit de les créer.
En tant qu'écrivain, que jeune écrivain devrais-je dire (car je ne suis qu'au début de ma carrière), mes projets s'orientent naturellement vers l'écrit…

A réécouter en postcast : mon interview sur Radio Fidélité

Radio Fidélité, c'est une radio locale qui émet notamment à Nantes, Pornic et Châteaubriant. L'entrée du bâtiment est très discrète, cachée derrière une porte cochère. J'ai eu la bonne surprise de découvrir une véritable bibliothèque dans les murs de la radio. Bref, j'étais chez moi :)
J'ai accepté avec grand plaisir l'invitation de Myriam. Elle savait que j'avais publié un Guide des éditeurs de fiction en 2015, dans le cadre de mes activités au sein de l'association Le Cercle des écritures de Nantes. Comme nous avions beaucoup parlé d'autoédition pour préparer l'émission, je pensais que l'entretien allait tourner autour de cette question, mais l'entretien, très varié, a été l'occasion de parler de mon recueil Les Temps maudits, de l'évolution de ma relation aux lecteurs, ainsi que de l'association des Romanciers nantais, dont je suis également membre (je fais même partie du CA depuis peu).
L'émission a été diffusée le jo…