Accéder au contenu principal

Retour sur ma première séance de dédicaces !

C'est un bilan très positif. Ma première dédicace pour Les Temps maudits s'est déroulée le samedi 10 juin à l'Espace culturel du Leclerc Pôle Sud de Basse-Goulaine. C'était une journée très chaude, et beaucoup de Nantais étaient à la plage. De l'aveu de la directrice, c'était une journée moyenne le matin et très très moyenne l'après-midi. Malgré cela, j'ai pu rencontré un bon nombre de personnes... et de futurs lecteurs !


Le stand peut être intimidant. Rencontrer un nouvel auteur aussi, alors c'était à moi de faire le premier pas. A deux exceptions près. En début d'après-midi, j'entends un "bonjour" franc. Je suis en train de noter quelque chose dans mon carnet. Je lève la tête, c'est un enfant de 5 ans... La deuxième, c'est un adolescent touché par la trisomie 21, il me dit "bonjour", me sert la main et me présente à sa mère ! Ah ! Si tout le monde pouvait avoir la trisomie 21, le monde serait plus beau !


A la fin de la journée, j'avais échangé avec une vingtaine de personnes. Tout le monde ne pouvait pas être intéressé par mon recueil de nouvelles fantastiques. "Je n'aime ni les nouvelles, ni le fantastique", me dit d'entrée de jeu un vieux monsieur avec un chapeau de paille. Ca commençait bien..."Ce n'est pas mon truc", explique une femme. - Que préférez-vous ? - Les romans policiers, me répond l'un ; les romans policiers historiques, me dit une autre. "Mon mari et moi, nous sommes très terre-à-terre", assène une femme. D'accord, mais si vous connaissez le nom de votre maladie, c'est peut-être le moment de pratiquer une médecine littéraire ?


Une jeune femme adorait le fantastique, mais uniquement les histoires de vampire et de loup-garou. Pour une autre, plus âgée, c'étaient les elfes et les lutins. J'ai expliqué que le premier récit s'appuyait sur un conte africain et que la deuxième se baisait sur des légendes de démons chinois, mais, même pour les lecteurs du genre fantastique, il y a des affinités sélectives. On ne peut pas plaire à tout le monde.



Je tiens donc à remercier les lecteurs qui ont pris le temps de discuter avec moi et qui sont repartis avec une dédicace :
  • Julie et Sandra, qui le liront sur la plage
  • Raphaël, qui a acheté le livre pour son anniversaire (il aura 17 ans le 28 juin)
  • Eleonore, qui écrit aussi en amateur sur la Communauté Plume d'Argent (en espérant qu'elle pourra convaincre son copain de lire aussi, même s'il ne lit pour l'instant que des BD comme Nains - une très bonne série, ceci dit en passant)
  • Clara et Alex, offert par Stéphanie, une fine psychologue en goûts littéraires
  • Laura, qui le prêtera à sa mère, et réciproquement
  • Fanny et Rémy (avec des "y", comme dans Danny), qui le liront pour des raisons différentes
  • Loïc, qui lit de tout, et qui était attiré par l'utilisation de l'Histoire de Nantes dans les deux premiers textes
  • Loïc (encore un), qui mange régulièrement dans un restaurant qui s'appelle le "Transbordeur", probablement en lien avec l'ancien pont transbordeur de Nantes que je mets en scène dans "Drapeau blanc", la deuxième nouvelle du recueil
  • Marielle, une femme d'une trentaine d'années qui recevait là sa première dédicace !
  • Viviane, kiné de son métier, qui aura bien l'obligeance de la prêter à sa sœur qui lui a offert en cadeau ;)
  • Karine (avec un K, comme dans Mienski), qui revient de plusieurs années au Sri Lanka, et qui aimera en particulier "Le chemin rouge", à cause des ponts entre les époques et les pays, même si les trois récits ont un lien entre eux
  • - ...


Je remercie aussi tous ceux qui, sur Facebook, m'ont donné de judicieux conseils avant d'entamer cette journée de dédicace : Sylvie, Jean-Hugues, Jérôme, Loïc, Valérie, Anne-Laure, Michelle, Thérèse, Vanessa et Linda !

Prochaine dédicace prévue : le 21 octobre 2017 à la Librairie l'Odyssée à Vallett (où mon recueil est déjà disponible), en compagnie de Vanessa Terral et de Camille Lonfure

Prochain salon prévu : le dimanche 15 octobre 2017 au Salon du Livre de Drefféac (44530)


Vous ne souhaitez pas attendre ? Vous pouvez aussi vous procurer le livre en librairie ou par Internet :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Toute toute première fois (à la radio)

Mon premier entretien radiophonique a été diffusé samedi matin sur Alternantes FM. Animée par Daniel Raphalen, l'émission "Bouquins en Bretagne" permet de découvrir des auteurs régionaux. L'animateur s'appuie en général sur les dernières parutions, mais des thèmes plus larges sont parfois abordés, comme l'édition. Les auteurs sont souvent deux ou trois à être invités, ce qui permet de belles rencontres comme celle que j'ai pu faire. J'étais en effet en compagnie de Rémi Devallière, un auteur de romans policiers qui se déroulent dans les années 90 et, pour la plupart, dans différentes villes de la côte bretonne (sauf un à Paris).

Pour écouter le postcast :
https://www.alternantesfm.net/emissions/bouquins-bretagne-invites-remi-devalliere-danny-mienski/
J'interviens dans la seconde partie, après la pause musicale, à 35:25, mais je vous incite à écouter Rémi Devallière, la façon dont il parle de son ancien métier (médecin, y compris dans l'humanit…

Un salon du livre et une rencontre d'auteurs pour octobre

Mes deux prochains rendez-vous ! Au plaisir de vous y voir :)
Dimanche 15 octobre 2017 : salon du livre
Drefféac est une commune de Loire-Atlantique près de Pontchâteau. Avec d'autres membres d'un collectif d'auteurs dont je fais partie, nous allons covoiturer pour partir de Nantes. C'est le temps d'une petite heure. J'ai hâte de découvrir ce salon et ses environs, ça a l'air d'une charmante petite ville !
Pour votre GPS : Espace culturel et sportif, rue du Stade, 44530 Drefféac.


Partager l'événement sur Facebook
Samedi 21 octobre 2017 : rencontre-dédicace
Le mois d'octobre sera le Mois de l'Imaginaire, cela c'est décidé cette année. Les Etats généraux de l'imaginaire se tiendront tout de suite après, début novembre, à l'occasion des Utopiales. C'est l'occasion pour les éditeurs, les auteurs et les libraires de faire connaître au grand public la richesse des littératures de l'imaginaire. Je remercie donc la librairie L&…

Quelques pensées pour 2018

2018 vient de pointer le bout de son museau, la bête est petite mais elle ne demande qu'à grossir. Bientôt, elle dévorera l'année entière, comme un gigantesque fromage. Bien malin le renard qui réussira à lui en reprendre un morceau.

Pourtant, réjouissons-nous. Le monde est vieux, la banquise fond, le Glyphosate sera encore commercialisé cinq ans en Europe, mais aujourd'hui, oui, aujourd'hui et chaque jour qui suit, nous sommes une année plus jeunes que l'année prochaine !
Le monde est vieux, mais ses enfants sont jeunes.
Un moratoire vient d'être voté pour empêcher la pêche en Antarctique et permettre aux espèces animales de s'y reproduire, en aviez-vous entendu parlé ? Les bonnes nouvelles existent, il suffit de les chercher.
Mieux encore : les bonnes nouvelles existent, il suffit de les créer.
En tant qu'écrivain, que jeune écrivain devrais-je dire (car je ne suis qu'au début de ma carrière), mes projets s'orientent naturellement vers l'écrit…